RECHERCHEZ VOTRE VOYAGE
307 résultats
Nos suggestions
de voyages
Voyages en cargo
voir les voyages
Croisières polaires
voir les voyages
Autres croisières
voir les voyages
Nos derniers témoignages
Voyage en cargo vers La Guadeloupe
15 jours à bord du Fort St Georges, 1ère expérience, 1ère traversée de l'Atlantique 341H à bo...[+]
15 jours à bord du Fort St Georges, 1ère expérience, 1ère traversée de l'Atlantique 341H à bord. Un voyage qui ne laisse pas indifférent, qui fait appel à des ressources souvent enfouies, celles dont on ne sert pas à terre, dans un milieu confiné tout est différent, au cœur d'une tempête encore plus... Avoir du temps pour soi est un vrai luxe, être rythmé par la météo d'un côté ou encore l'heure des repas, laisse beaucoup de temps de repos, d'oisiveté... les escapades à l'avant du bateau, les immenses couchers soleil sur l'Atlantique, le ballet des grues si fascinant, observer la mer, les écrans radars, la visite de la salle des machines, le barbecue de nuit en tee-shirt... resteront parmi les temps forts du voyage ! Je repartirai un jour, c'est sûr... Merci à l'équipage, sympathique et toujours disponible. Merci Adrian pour toutes les conversations si passionnantes... Merci Mer & voyages, agence spécialisée qui nous permet de vivre au cœur de la Marine marchande. Béatrice, Janvier 2016 [-]
- voir ce voyage
cargos 23/01/2016 Pas de notes
Voyage en cargo vers Oman (Pavillon Français)
Très beau voyage, Très bon accueil de tout l'Equipage, Excellente cuisine. Merci au Commandant Ma...[+]
Très beau voyage, Très bon accueil de tout l'Equipage, Excellente cuisine. Merci au Commandant Marie Caroline Guillou pour son professionnalisme, sa compétence et le choix judicieux des routes de navigation en particulier dans le Golfe d'Aden qui a assuré le confort et la sécurité de cette traversée. [-]
- voir ce voyage
cargos 02/01/2016 5
Voyage en cargo vers le Bénin
Voyage en cargo vers le Bénin
En voyage, les déplacements font partie intégrante du voyage. Amoureux des longs voyages en train,...[+]
En voyage, les déplacements font partie intégrante du voyage. Amoureux des longs voyages en train, quoi de plus naturel donc de tenter l'expérience d'un voyage par les mers pour me rendre en Afrique de l'Ouest. N'étant pas vraiment compatible avec les croisières dont l'objet semble être de faire oublier au voyageur qu'il vogue sur les mers, le cargo semblait une évidence. Pour cette première expérience, je craignais que passée la première semaine, le temps semble s'étirer un peu trop, mais il n'en fut rien. Pas une journée, pas une minute, pas une seconde je ne me suis ennuyé à bord. Chacune des 14 journées passées à bord du Grande Lagos fut l'occasion de faire un peu mieux connaissance avec ce navire, avec son équipage et avec la mer. L'équipage, italien et philippin saura, par sa disponibilité et sa bienveillance, se rendre attachant. Le cuisinier italien, digne d'un grand chef, fera le reste. La traversée commencera à Anvers par un temps bas et gris de mer du Nord avant de glisser progressivement vers le sud, le soleil, la chaleur. Une houle de 2-3 m nous berce jusqu'à Ouessant avant de laisser place à une mer on ne peut plus sage. L'avion avec ses airs de téléportation semblerait presque vulgaire comparé à cette lente glissade sur les mers. S'insinuer discrètement pour arriver au Bénin discrètement, par la petite porte. Passé la découverte des premiers jours, une certaine routine s'installe à bord. Une routine rythmée par les repas, mes visites pour ainsi dire quotidiennes à la passerelle de navigation et ces moments de flânerie sur le pont supérieur du roulier. Une routine qui laisse le temps de déconnecter un peu du monde, de se sentir loin de tout, hors du temps. C'est également l'occasion de lire, de penser et d'écrire. Après une escale d'une journée à Abidjan où le Lego géant du chargement et du déchargement se met à nouveau en branle, l'arrivée à Cotonou laisse une unique question. À quand le prochain départ ? [-]
- voir ce voyage
cargos 27/12/2015 Pas de notes
Voyage en cargo vers l’Irlande
Voyage en cargo vers l’Irlande
Au départ de Rotterdam pour l'Irlande aller retour,20 octobre 2015, tres bonne organisation de Mer...[+]
Au départ de Rotterdam pour l'Irlande aller retour,20 octobre 2015, tres bonne organisation de Mer et Voyages,taxi m'amenant au quai du Samskip Express. Equipage tres sympatique,possibilité pour qui s'interesse au navire de visiter la totalité du batiment de la passerelle aux machines.Durant toute la navigation,y compris lors des manoeuvres portuaires,tres bien accepté en passerelle et sur les ailerons.Cabine trés confortable, restauration tres convenable ( pour un navire de travail).. Escales un peu courtes mais grace à l'Equipage,pas de perte de temps,ils contactent un taxi et hop...virée en ville. Je garderai un trés bon souvenir de cette expérience sur un porte containers de taille "humaine".Merci à Mer et Voyages ainsi qu'à l'Equipage du Samskip Express. [-]
- voir ce voyage
cargos 27/12/2015 5
Voyage en cargo des Etats - Unis vers l'Australie
Voyage en cargo des Etats - Unis vers l'Australie
Le parcours choisi s'est révélé très intéressant. Bien évidemment, le passage du canal de Pana...[+]
Le parcours choisi s'est révélé très intéressant. Bien évidemment, le passage du canal de Panama a été un point fort mais nous avons apprécié aussi les escales de Charleston (ville du sud des USA très agréable à visiter avec son vieux quartier), Cartagena (magnifique vieille ville coloniale) et Auckland (superbe baie, ville facilement accessible et décontractée). Le plus important était sans conteste le séjour sur le cargo. L'équipage (Europe de l'Est, Birmanie) a été fort aimable. Il faut au moins 3 semaines pour bien pénétrer ce milieu particulier de travail. Petit à petit, la confiance naît et les échanges se multiplient. Ils ont été plus nombreux et plus chaleureux avec certains, d'autres étant naturellement plus réservés. Nous avons été touchés lors de notre départ à Sydney de voir ces officiers nous saluer chaleureusement du pont. Ce voyage aura donc été pour moi la réalisation d'un rêve et rien ne m'a déçu. J'en ai laissé un récit détaillé sur mon blog cargo2015philadelphiesydney.blogspot.com [-]
- voir ce voyage
cargos 18/12/2015 Pas de notes
Les îles subantarctiques
Les îles subantarctiques
Magnifique croisière expédition sur l'Austral (Malouines, Georgie du Sud , Antartique) Organisati...[+]
Magnifique croisière expédition sur l'Austral (Malouines, Georgie du Sud , Antartique) Organisation et équipes du Ponant parfaites: ils cherchent vraiment à ce que les participants soient contents de leur croisière. Commandant du navire attentif et cherchant des solutions lorsque la météo du Grand Sud contrarie le plan initial. Plan B voire plan C toujours intéressant. Equipe de "naturalistes" (conférenciers) d'excellent niveau pour la plupart et très impliqués. Hotellerie du navire de haut niveau: entretien des cabines parfait , nourriture excellente pendant les 15 jours (sans avitaillement !). Equipage jeune , aimable et souriant. Un sans faute. [-]
- voir cette croisière
croisières 17/12/2015 5
Voyage en cargo vers le Pérou
Traverser l'Atlantique et le Canal de Panama, Un truc de ouf et pas facile à faire pour le citadin...[+]
Traverser l'Atlantique et le Canal de Panama, Un truc de ouf et pas facile à faire pour le citadin que je suis! Ce voyage était un rêve...Il s'est réalisé! Et dans des conditions de voyages qui ont été pour moi parfaites,à la fois riches, passionnantes, instructives et introspectives. Trois semaines et demi à plonger dans un univers démesurément ouvert: La Mer, au sein d' un équipage qui fais en sorte, comme un seul Homme, de faire fonctionner ce colosse d'acier qui fend les mers. Sentir que la vie sur un bateau dépend de l'intelligence collective des hommes à fonctionner entre eux, dans un ballet où tous le monde a sa place, où tous le monde joue la même partition devant ce public imprévisible qu'est la mer! S'apprivoiser ; tranquillement ; avec chacune des personnalités du Ship fut une énorme expérience humaine de par la diversité des fonctions et des personnalités sur le bateau. Observer, contempler, Se délecter,se perdre dans l'immensité du bleu alors que tu es dans la Navigation Bridge Deck, c'est tout simplement époustouflant,... même trois semaines d'affilées aux mêmes heures et à des différentes... Dans ces moments, on s'aperçoit que l'on n'est pas grand chose, une simple goutte d'eau. Et ça, c'est bon pour ton orgueil, tes vanités, ton nombrilisme, ta petitesse d'esprit, ta lâcheté. Alors plus qu'un voyage physique à couper le souffle dans un huis-clos que tu côtoies directement ; c'est un voyage intérieur, une introspection délicieuse qui fait avancer l'âme vers l'inaccessible étoile! Je conseille fortement [-]
- voir ce voyage
cargos 17/12/2015 5
Voyage en cargo vers Oman (Pavillon Français)
Voyage en cargo vers Oman (Pavillon Français)
Nous avons embarqué le 10 Octobre 2015 à Fos sur mer sur le CC Rigoletto, porte containeurs de...[+]
Nous avons embarqué le 10 Octobre 2015 à Fos sur mer sur le CC Rigoletto, porte containeurs de la CMA CGM (Pavillon Français donc équipage en partie français), pour Salalah (Sultanat d’Oman) où nous sommes arrivés le 28 Octobre après être passés par Malte, Beyrouth, le canal de Suez et Jeddah. C’était notre première traversée sur ce type de bateau et nous avons eu une météo particulièrement favorable : ciel bleu et mer belle à peu agitée. Nous avons pu visiter La Valette et Beyrouth mais descente impossible à Jeddah. La chance étant avec nous pour ce premier voyage, nous nous sommes engagés dans le canal au lever du jour et en sommes sortis en fin d’après midi, ce qui a permis de le voir sur toute sa longueur. Evidemment nous avons été étonnés par le bateau lui-même, sa taille, le château, ses neuf étages, le confort de notre cabine et ses trois sabords, l’énormité du mouillage, les machines, le diamètre de l’arbre d’hélice … mais pas par la vie à bord. C’était un rythme auquel nous nous attendions : repas à heures fixes avec les officiers (français et roumains), salle de gymnastique, lecture, piscine, marche sur le pont (sauf au large du Yemen), visites, exercices de sécurité (canot et combinaison de survie, abandon de navire, avarie de barre, attaque de pirates …). L’accès à la passerelle était libre, y compris lors des arrivées et départs, la seule consigne étant alors de ne pas parler au Capitaine. En revanche, ce à quoi nous ne nous attendions pas du tout, c’est à l’accueil très chaleureux de l’équipage, et ce depuis le capitaine jusqu’au matelot indien en passant par le second capitaine, les lieutenants, les cadets, le maître d’hôtel (Adrian notre référent à bord), le cuisinier, le bosco, les hommes de pont et aux machines : les officiers, électriciens et mécaniciens. Nous avons pu bénéficier d’une traversée très riche grâce à leur amabilité, disponibilité, répondant à toutes nos questions, nous proposant d’assister aux manœuvres ou à leurs travaux respectifs, de visiter leurs locaux avec toutes les explications nécessaires. A Beyrouth nous étions les seuls à descendre, probablement grâce au Capitaine. La cuisine était « gastronomique » mais le cuisinier s’inquiétait pourtant régulièrement de notre avis et éventuellement s’adaptait à nos desideratas (ce qui correspondait pour nous le plus souvent à réduire les portions). Seule ombre au tableau : au départ nous étions trois passagers mais notre ami Jerry a du être hélitreuillé pour raison de santé à notre passage au sud de la Crète. L’escale la plus courte (quelques heures) a été celle de Salalah où nous avons débarqué car le Capitaine voulait repartir au plus vite pour éviter la tempête tropicale CHAPALA qui s’est transformée ensuite en cyclone au sud du Yemen. Ce fut une très belle première expérience grâce au confort du bateau, à la météo mais surtout à l’équipage très professionnel tout en étant très accessible. Michel et Geneviève de Concarneau [-]
- voir ce voyage
cargos 12/12/2015 4
Voyage en cargo vers l’Irlande
Une expérience inoubliable! Pour un premier voyage cargo j'ai rapidement été baptisé.. nous avo...[+]
Une expérience inoubliable! Pour un premier voyage cargo j'ai rapidement été baptisé.. nous avons affronté des conditions météorologique "difficiles" pendant pratiquement tout le périple. Je sais maintenant précisément où sont les gilets de sauvetage. Départ avec 24h de retard le jour du départ, 2 jours à quai à Dublin pour cause de tempête (impossible de charger le navire), retour sur Rotterdam avec une houle impressionnante. Mais des souvenirs formidables. Etre assis dans la cabine de pilotage avec le capitaine, de nuit, avec un bon café, admirer le ballet des grues qui chargent et déchargent inlassablement le bateau, les repas cuisinés par le cook philippin....et les longs moments de détente à dévorer de bons bouquins. Que du bon. Et beaucoup de découvertes. Cabine "owner" très agréable avec 3 hublots (je vous la conseille car les hublots des autres cabines peuvent être bouchés par des containers). C'est sûr que je partirai pour d'autres voyages, plus longs et plus lointains. Bref, première expérience réussie. [-]
- voir ce voyage
cargos 12/12/2015 Pas de notes
Voyage en cargo vers les grands ports européens
Voyage en cargo vers les grands ports européens
C'était pour moi le premier voyage en cargo. La première impression, c'est le gigantisme. Navire...[+]
C'était pour moi le premier voyage en cargo. La première impression, c'est le gigantisme. Navire géant, installations portuaires gigantesques, matériel de manutention colossal, cela me suivra tout au long de notre périple et une fois à terre, j'avais le sentiment d'être entouré de maquettes ... L'accueil des officiers fut « poli » faute d'être cordial. Ceci dit mon anglais n'est pas toujours très pointu et l'accent Croate demande un bon moment d'adaptation. Nous étions 4 passagers français et nos échanges furent intéressants et chaleureux, dans le respect de la sérénité de chacun. Le navire est superbement équipé, comme neuf, et les cabines sont très spacieuses et confortables. Nous avons pu voir l'ensemble du navire, lors d'une visite avec l'officier en charge de la sécurité, et je dois dire que la salle des machines est particulièrement impressionnante. Protections auditives obligatoires ... Les repas au mess des officiers étaient toujours variés et succulents et nous étions « bichonnés » par un steward philippin aux petits soins. Ce « circuit » des ports de la mer du Nord était très intéressant et nous avons à présent une idée précise des manoeuvres d'approche et d'accostage, ainsi que des transferts de conteneurs du navire au port, et vice-versa. Je serais certainement partant pour un autre voyage de ce type, mais vers une autre destination qui proposerait plus de temps de navigation. [-]
- voir ce voyage
cargos 08/12/2015 Pas de notes
Voyage en cargo vers Callao, Pérou
L'horizontalité. Le temps qui se ralentit. Je me rappelle du bruissement des vagues à l'avant du C...[+]
L'horizontalité. Le temps qui se ralentit. Je me rappelle du bruissement des vagues à l'avant du Cargo. Les couleurs du ciel et de la mer changeant au fil des jours. L'invariabilité du quotidien durant la dizaine de journées qu'il nous a fallut pour traverser l'atlantique. L'impassibilité des officiers à leur poste. Petit à petit, l'esprit se délie et se laisse emmener dans ce voyage intemporel, déconnecté de tout. Le moindre sujet inattendu fait alors le sel des conversations. Pour moi, l'écriture, la méditation et le dessin était mes passe-temps favoris, je ne me suis pas ennuyé du tout. Et puis j'avais un bon compagnon de table. Nous avons partagé nos passions, lui me racontant tout les rouages de la société de transport où il travaillait, et moi lui racontant mes projets et m'emballant parfois sur la façon dont est conçu notre monde. C'était bien ce recul, ce ralentissement en pleine horizontalité. Proche de la mer, dans un léger balancement on se sent en sécurité... [-]
- voir ce voyage
cargos 03/12/2015 4
Voyage en cargo vers les Antilles Françaises
Traverser l'Atlantique était un vieux rève. L'expérience d'un tour de l'Europe, l'an dernier sur...[+]
Traverser l'Atlantique était un vieux rève. L'expérience d'un tour de l'Europe, l'an dernier sur un "RO-RO" ayant été plus que positive, j'ai franchi le pas et je ne le regrette pas, au combien. Une traversée paisible, à part deux "coups de tabac", l'un à l'aller, l'autre surtout au retour, bref mais brutal. D'abord, un accueil chaleureux de la part du Commandant et de son état-major: réunions au carré, barbecue sur le pont dès que les conditions climatiques l'ont permis et surtout une tolérance très bienveillante sur la passerelle de la part des officiers francophones mais également philippins anglophones, tant au cours de la navigations que des manoeuvres portuaires. La descente de la Seine fut notamment un régal, le commandant et le pilote faisant assaut d'érudition sur la mémoire de ce fleuve. Un seul souhait: recommencer. Merci donc pour l'organisation dont je suis redevable à MER ET VOYAGES. . [-]
- voir ce voyage
cargos 03/12/2015 Pas de notes
Voyage à Malte, forfait tout inclus (pavillon français)
Si on veut pouvoir échanger avec l'équipage, de bonnes bases d'Anglais sont indispensables sur ce...[+]
Si on veut pouvoir échanger avec l'équipage, de bonnes bases d'Anglais sont indispensables sur ce bateau, le Corte Real, pavillon Anglais, officiers Croates et matelots Philippins. Accueil chaleureux du pacha, un Croate parlant un anglais en roulant les 'r'. Nous découvrirons petit à petit sa grande humanité. Personnel accueillant, souriant, toujours disponible. Cabine très confortable, liberté de circulation à l'exception du compartiment machine. Nous avons eu droit à une visite guidée, pour les 6 passagers, de ce compartiment. Tout est gigantesque, le navire et ses 350 mètres de long, l'unique machine qui développe 100.000 cv, la passerelle à 50 mètres du niveau de l'eau..... Le passage du détroit de Gibraltar est magique. Dommage, nous l'avons passé à 5 heures du matin. L'arrivée sur Malte au petit matin est magnifique. Les maisons basses, de couleur blanche, l'absence de végétation, on comprend que l'on n'est pas très loin de l'Afrique. L'hôtel réservé à La Valette par Mer et Voyage est très confortable. Et puis un grand merci au personnel de cette agence pour sa gentillesse et son professionnalisme. C'était notre deuxième voyage, nous n'avons qu'une idée, c'est de recommencer. [-]
- voir ce voyage
cargos 25/11/2015 4
Voyage en cargo vers l’Argentine au départ du Havre
Merci d'abord à toute l'équipe de Mer et Voyages qui a orchestré de main de maître l'escapade. T...[+]
Merci d'abord à toute l'équipe de Mer et Voyages qui a orchestré de main de maître l'escapade. Trois semaines de mer entre le Havre et Buenos Aires, deux escales au Brésil, un voyage qui remplit l'envie de surprises, de calme et d'iode. Confort inattendu dans le Cap San Raphael, très grande cabine, étonnant cargo tout rouge tenant bien la mer. Les Philippins étaient adorables, le reste de l'équipage en revanche très froid et ne donnant aucun détail sur le voyage. [-]
- voir ce voyage
cargos 18/11/2015 3
Voyage en cargo vers Malte
Il y a quelques décennies j'avais navigué du Havre aux Baléares et jusqu'à Pantelleria et la Tun...[+]
Il y a quelques décennies j'avais navigué du Havre aux Baléares et jusqu'à Pantelleria et la Tunisie à bord de Merry Dancer -un superbe sloop de 15 mètres construit par William Fife en 1938-... Un éloge de la lenteur avec une traversée de près de trois mois... Trente plus tard j'ai voulu fêté ça... Et refait le même trajet à bord du Bougainville... Évidemment à bord du plus gros porte-containers du monde ça n'a pas eu la même saveur.... Mais j'ai eu le même plaisir à regarder la mer, certes d'un peu plus haut... Et à arpenter les passavants quand la méréo le permettait (le temps a été exécrable durant presque toute la traversée)... Bref j'ai passé mon temps dehors ou sur la passerelle pour ne pas perdre une minute de cette "descente" qui, sur fond d'inauguration présidentielle, n'a duré hélas que 4 jours et demi !!!... Eh oui ce ne sont les mondanités qui font bouillir la marmite... Et comme le temps c'est de l'argent... Surtout pour les armateurs... Le capitaine a mis les miles doubles pour rattraper le temps perdu... Bien sûr c'est un peu frustrant et ruineux et, s'il y a une prochaine fois, je choisirai un cargo petit, moche et vieux... Pour qu'on le laisse naviguer tranquille... Mais bon les voies de la navigation -même commerciale- sont impénétrables... Et comme je ne suis pas mesquin, je tiens malgré tout à remercier chaleureusement "les dames de la rue de Richelieu" et l'équipage du Bougainville qui a été formidablement accueillant... Sans oublier mes quatre charmants compagnons avec qui j'ai partagé des repas somptueux servis par un adorable maître d'hôtel philippin... [-]
- voir ce voyage
cargos 09/11/2015 4
Voyage en cargo du Havre à New York
Le matin de mon embarquement au Havre sur le MSC Cordoba, on annonce un ouragan sur la côté Est de...[+]
Le matin de mon embarquement au Havre sur le MSC Cordoba, on annonce un ouragan sur la côté Est des Etats-Unis... Moi qui étais si impatiente de partir à l'assaut de l'Atlantique Nord ! C'est donc un peu angoissée que je monte à bord de ce cargo porte containers de 275m de long. Accueillie par l'un des officiers du bord, seul roumain parmi un équipage de 20 philippins, je fais connaissance avec les procédures de sécurité, puis ma cabine et les différentes parties du bateau où je serai autorisée à aller pendant le voyage. D'emblée, le Capitaine, que nous sommes montés voir à mon arrivée, me rassure en me montrant la carte météo de l'Atlantique Nord et la route prévue pour notre voyage. Nous allons essayer de passer au nord, entre une zone de gros temps et de mer agitée et l'ouragan qui se déplace au sud. Les huit jours de traversée s'égraineront entre repas partagés au Mess des Officiers, lecture en cabine, visite de la salle des machine, promenades sur le pont, après-midi détente au sauna et bien sûr moments de partage avec les officiers de quart sur la Passerelle. Après la zone de mauvais temps, le capitaine profitera d'une belle journée de mer calme pour organiser une soirée Barbecue et Karaoké avec l'équipage et les deux passagers. Un grand moment de convivialité ! Enfin, l'arrivée sur New York se fera sous un soleil resplendissant, l'approche de la côte dès le levée du jour, le passage sous le Verrazzano Bridge, l'entrée dans la baie de Manhattan salués au loin par la Statue de la Liberté... Mythique ! Finalement, nous n'aurons rien vu ni senti de l'ouragan. Et c'est le coeur serré qu'il me faudra quitter le navire après cette semaine partagée avec un équipage accueillant et si chaleureux, avec une seule envie : repartir bientôt à bord d'un cargo ! [-]
- voir ce voyage
cargos 08/11/2015 Pas de notes
Voyage à Malte, forfait tout inclus (pavillon français)
Voyage à Malte, forfait tout inclus (pavillon français)
Brref compte-rendu adressé à quelques amis Ce fut un beau voyage et une façon originale de se dé...[+]
Brref compte-rendu adressé à quelques amis Ce fut un beau voyage et une façon originale de se déplacer! Nous embarquâmes sous la pluie au terrminal porte-containers du Havre. Le Marco Polo était immense : 6 étages sous la ligne de flottaison et 10 au dessus. La grimpette de l'escalier de coupée faisait 25 mètres et notre valise et notre sac furent montés par une grue. A bord tout était démesuré, solide et impeccable. Le navire est sorti des chantiers coréens voici 3 ans. Il n'a fallu que 2 ans pour le construire ce qui est étonnamment peu, sachant que chacun est différent du précédent. L'équipage était de 31 personnes : 8 officiers croates (dont le commandant), 2 officiers philippins, 16 marins philippins, 3 indiens chargés de la peinture et 2 élèves officiers marocains (une berbère - la seule femme) et un arabe - comme le disait la berbère). Les passagers (très agréables) se composaient d'un jeune ingénieur architecte naval de CGA CGM envoyé pour 2 ans en Corée, une photographe belge à la retraite qui avait embarqué pour 77 jours pour faire le tour complet Le Havre - Corée - retour à Southampton, une couple de français de 45 à 50 ans allant comme nous à Malte. Les cabines étaient très spacieuses (celles du navire suivant ont été réduites des deux tiers). Repas (mi asiatiques, mi internationaux) identiques pour tous dans deux salles à manger ; nous avions droit à celle des officiers. Horaires 7 heures, midi, 18 heures. Nous pouvions être sur la passerelle - sauf pendant la nuit, et faire le tour du bateau (soit 900 mètres) quand la passerelle nous en donnait l'autorisation et munis d'un casque. La dernière fois que nous l'avons effectué, 10 secondes après notre passage, un tuyau de 30 cm de diamètre s'est mis à recracher l'eau du ballast sans prévenir - à 10 secondes prêts nous aurions été surpris, trempés et sans doute jetés à terre. Nous avons pu visiter deux fois la machine qui est la plus grosse jamais construite au monde (environ 30 m x 50 m x 5 étages). 92 décibels en fonctionnement. L'ensemble est tellement automatisé que le samedi - jour de repos - il n'y a personne à la machine et sauf déclenchement d'alarmes personne n'y va. A la passerelle le pilote automatique tient le cap et les deux personnes présentes sont là pour scruter l'horizon et repérer les bateaux devant, le porte containers étant plus rapide que tous les autres. Il avance à 21 à 25 noeuds et les autres à 12 à 15. Nous avons quitté le Havre de nuit, fascinés par les opérations de chargement et par le gigantisme de toute chose. Le temps fut favorable la première nuit. Il n'en fut pas de même la deuxième dans le Golfe de Gascogne, où nous avons été surpris par un roulis assez violent dû à l'effet de la houle de l'Atlantique prise sur tribord. Il n'y a presque pas de tangage à cause de la longueur du navire 396 mètres, mais comme il était peu chargé (6500 containers pleins et 5000 vides pour une capacité totale de 16 000) son tirant d'eau était faible 11 m 50 au lieu de 16 mètres à plein. Nous ne l'avons su qu'après, car le commandant était avare d'explications. Bref nous étions couchés et sentions le roulis qui augmentait, les bruits du mouvement des contenus des containers, des claquements de cbles nous empéchaient de dormir ; et puis tout d'un coup nous avons entendu tout ce qui n'était pas mis dans des tiroirs se mettre à glisser dans notre cabine ; l'appareil photo est tombé. Sophie s'est levée d'un bond (comme toujours) et a calé les objets. Un peu plus tard cela a recommencé mais au bout de 5 heures le roulis a diminué, et le reste du voyage fut paisible. La traversée du détroit de Gibraltar fut intéressante mais brumeuse et l'arrivée à Malte se fit en début de nuit. Le samedi soir, le commandant avait décrété que c'était barbecue commun sur le seul point un peu dégagé du pont. C'était très sympathique en dépit d'un vent à décorner les boeufs. Les officiers nous ont invités ensuite à partager leur salon bar et à boire du vin blanc. L'anglo croate servait à discuter des mérites respectifs des vins chiliens, australiens et espagnols, et à avoir un aperçu de leurs contrat de travail : 3 mois en mer et 3 mois de repos pour les croates, 4 mois/2 mois pour les élèves officiers et 6 mois/2 mois pour les philippins.. Nous n'avions ni connexions téléphone, ni connexions internet, ni nouvelles ; c'était le grand repos. Dans l'Atlantique et à Gibraltar nous avons pu apercevoir de nombreux bateaux de tous types, mais très peu en Méditerranée. Nous avons étés stupéfaits par l'intérêt de Malte, par l'immensité des constructions défensives faites par les Chevaliers de Malte, par les églises surchargées et par l'importance des chantiers de constructions navales : yatchs et plateforme off-shore notamment. Nous sommes revenus, enchantés, tout étonnés d'avoir pu vivre cela.. [-]
- voir ce voyage
cargos 07/11/2015 Pas de notes
Le Carnet
Le Carnet "croisières dans le Pacifique"
partie pour découvrir l'océan pacifique, du moins une partie, en croisière avec la compagnie du p...[+]
partie pour découvrir l'océan pacifique, du moins une partie, en croisière avec la compagnie du ponant, superbe bateau l'austral de dimensions humaines, 4 niveaux"seulement", leur objectif: une sorte de grand yatch sur lequel les 400 passagers avec 250 menbres de l'équipage se sentent comme chez eux, objectif réussi et en plus présent pour partager des excursions ou sur les iles hawaiennes puis marquisiennes où nous avons mouillé. en ce qui concerne mon envie d'océan et d'iles, aucune déception, les iles hawaiennes sont magnifiques mais mon coup de coeur a été pour les iles marquises, les atolls et surtout la gentillesse et la simplicité des marquisiens, j'ai compris pourquoi dans l'histoire et encore maintenant beaucoup en sont tombés amoureux et pour les chanceux avec voiliers s'y sont installés depuis des années dont olivier de kersauzon qui naviguait avec nous, nous a donné 2 conférences et que je croisais régulièrement le matin tot prenant son café sur le pont ou les ponts, seul regret l'océan pacifique est immense et je n'avais que 15 jours à peine dons 4 de navigation, donc escales d'une petite journée, j'y retournerai car je sais que la maison du jouir c'est là, gémir n'est pas de mise aux marquises comme disait brel, un des derniers paradis sur terre, vivement la retraite ou plus de temps, on peut s'y rendre dans des hotels simples et charmants aussi pour passer un moment avec ces gens de la polynésie française tellement attachants et simples, que la vie est belle sur ces iles, l'océan et ses vagues, le ciel et ses nuages, un reve éveillé, vous me manquez déjà et mes photos ont permis à ceux qui n'ont pas eu la chance d'y aller de rever un peu [-]
- voir cette croisière
croisières 05/11/2015 5
Le Carnet
Le Carnet "croisières Europe du Nord et Baltique"
C'était la première croisière de notre vie ! Partis en pleine canicule parisienne, nous avons pro...[+]
C'était la première croisière de notre vie ! Partis en pleine canicule parisienne, nous avons profité de la météo nordique avec délices. Excellente surprise : la liberté dont on jouit à bord et le luxe de la cabine. Grâce aux excursions très bien guidées et documentées, nous avons plongé avec les Vikings et les Celtes dans des espaces et des civilisations incroyables. Les trolls, les fous de Bassan, les guillemots, les dauphins, les orques et les macareux nous ont largement accueillis et le commandant a vraiment favorisé nos observations en faisant stopper le bateau. Avec le recul, nous avons gardé le souvenir intact de beautés si variées et extraordinaires qu'il fallait se gendarmer pour s'endormir dans le jour permanent, presque polaire, magique. Nous ne nous demandons plus si nous allons refaire une croisière, mais quand... bientôt, c'est sûr ! [-]
- voir cette croisière
croisières 08/10/2015 Pas de notes
Voyage en cargo vers le Pérou
Nous avons passé un superbe voyage, car il s'agit bien de cela, sur le Sambhar, entre Anvers et Cal...[+]
Nous avons passé un superbe voyage, car il s'agit bien de cela, sur le Sambhar, entre Anvers et Callao. Le voyage en cargo n'est pas une manière de relier un point A à un point B, n'est donc pas une alternative à l'avion, c'est un voyage en soi, un moment fort de découverte de l'océan et de la vie à bord. L'équipage a été très accueillant, le capitaine en particulier très ouvert et à l'écoute nous a donné beaucoup de son temps pour nous permettre de comprendre et d'apprendre. C'était très enrichissant. Sur les conseils de la famille et des amis, qui avaient peur que l'on s'ennuie pendant 3 semaines, nous avions amené plein de livres, films, jeux, que nous n'avons pas eu le temps de lire/regarder/jouer tant les jours défilent et le temps passe vite. Vraiment, nous sommes très heureux d'avoir vécus cette expérience que nous conseillons à tous, même si le prix, il faut l'admettre, n'est malheureusement pas accessible pour tous. A mettre toutefois en perspective avec 3 semaines en All Inclusive. En tant que tel, le Sambhar est un relativement vieux porte-container, dont le confort n'est sans doute pas comparable avec des cargos plus récents dont certaines cabines sont conçues pour les passagers, mais c'est tout à fait correct. Seule la salle de sport n'est vraiment pas conforme à ce que l'on peut en attendre. Pour un récit plus détaillé et nos impressions, voici notre blog de voyage : https://entransat.wordpress.com/2015/09/03/carnet-de-bord-la-transatlantique/ Concernant Mer et Voyages, nous sommes satisfaits du service rendu. Attention toutefois pour les voyageurs à vélo, ni la compagnie ni l'agence n'avaient pu nous prévenir que nous pourrions rencontrer des problèmes à la douane en arrivant au pays de destination avec nos vélos. En effet, les règles de la marine marchande (interprétées un peu librement) peuvent en faire des éléments d'importation soumis à des taxes. L'agence ne le savait sans doute pas mais il faut bien se renseigner avant de partir pour anticiper les mesures nécessaires et éviter tout quiproquo avec les douanes. Bon vent ! [-]
- voir ce voyage
cargos 07/10/2015 4
voir tous les témoignages
Nos coups de coeur
Les meilleures offres du moment
voir toutes nos offres