AFFINER VOTRE RECHERCHE
AFFINER VOTRE RECHERCHE
fermer
349 résultats

237 VOYAGES EN CARGO

Classement par : prix duree popularité
Nos derniers témoignages pour tous nos voyages en cargo
Voyage à Malte, forfait tout inclus
Ce voyage est né d'une envie latente, d'un besoin, et de la découverte d'un livre de récits de vo...[+]
Ce voyage est né d'une envie latente, d'un besoin, et de la découverte d'un livre de récits de voyage acheté dans une librairie à Saint Malo. C'est devenu une évidence, il me fallait partir! Ce voyage est pluriel. C'est une pause accordée dans un monde qui va vite, trop vite, c'est réapprendre à "prendre le temps", c'est la découverte d'un environnement, du quotidien d'un équipage, ce sont des rencontres et c'est aussi un voyage sur soi - même ; la mer y est propice. Non je ne me suis pas ennuyé un seul instant, oui j'ai pleinement satisfait toutes mes curiosités. Je rentre ressourcé, et je m'offrirai une autre parenthèse. Ce "galop d'essai " valide des envies plus lointaines. [-]
- voir ce voyage
cargos 06/05/2016 Pas de notes
Voyage en cargo vers Dubaï
Inscrit dans une durée de trois semaines au mois de mars, ce voyage à bord d'un très grand port...[+]
Inscrit dans une durée de trois semaines au mois de mars, ce voyage à bord d'un très grand porte-conteneurs (11 000 EVP et 350 m de long) s'est déroulé en Méditerranée puis au-delà jusque dans le golfe Persique dans des conditions météos quasi parfaites. Pas de grillades sur le pont, pas de karaoké sur ce navire mais un équipage toujours disponible et sympathique, une cabine de 50 m2 très confortable et surtout un accès permanent à la passerelle (c'est là que tout se passe) avec mise à disposition totale des jumelles (un régal). J'ai ainsi pu être présent même lorsqu'un pilote était à bord et donnait les ordres de barre au barreur. J'avais aussi toute liberté de consulter les cartes (celles sorties évidemment) et les écrans de navigation, me donnant ainsi l'occasion de suivre la route ainsi que l'impression de faire partie de l'équipage. Parmi les moments forts du voyage figurent les ballets mouvementés et bruyants lors des opérations de chargement-déchargement, les arrivées de jour et de nuit dans les ports (Djeddah en particulier), la visite de la salle des machines et de ses annexes ainsi que la vision émouvante d'un groupe de baleine à 500 m environ. Une occupation récurrente fut d'être présent à la passerelle lorsque la nuit arrivait, dévoilant progressivement la voûte étoilée sans le filtre de la pollution lumineuse. Dans la nuit noire, sans repère extérieur et sans vibration du navire, on ressent alors une appartenance à l'univers. Le point d'orgue fut le franchissement du canal de Suez de 4 h du matin à midi, vu depuis les ailerons de la passerelle à 60 m de hauteur. A gauche, le vrai désert, celui du Sinaï avec quelques rares villages noyés d'une poussière ocre où les ânes font encore office de véhicule, à droite des villes, des voies de circulation, des palmeraies, des champs cultivés. C'est peu de dire que le canal forme une coupure, avec toutefois quelques liaisons par bac et un gigantesque pont pas encore en service. Tout du long, de part et d'autre, un mur et des casernes ou des miradors tous les trois kilomètres. Et au milieu de ce canal de 500 m de large dont 300 navigable par les gros bateaux, je me promène en tête d'un petit convoi, dans une eau parfaitement plate, comme dans un ULM qui serait particulièrement lent. Il y a de la magie. Si certains sont sur un petit nuage, j'étais plutôt sur une sorte de tapis volant. Pour des considérations de manque de temps et d'insécurité dans certaines villes je ne suis sorti à terre qu'une fois lors de l'escale à La Valette. La fin du voyage pour moi se déroulant entre Aden et Dubaï, des mesures de précaution étaient prises en cas de piraterie. L'équipage était particulièrement attentif aux petites embarcations à déplacement rapide comme en ont beaucoup de pêcheurs. Malgré la présence dissuasive de navires militaires, les radars et les jumelles n'étaient pas inactifs. Hélas, je n'ai pas discuté autant que je l'aurai souhaité avec l'équipage, mon niveau d'anglais ne me permettant pas d'avoir une conversation sérieuse. Toutefois, je ne me suis jamais ennuyé, partageant mon temps entre visites à la passerelle, lecture et écriture. Il faut en effet avoir de quoi s'occuper l'esprit de manière autonome. En conclusion, ce fut un voyage dont je me souviendrai longtemps et qui m'incite à en faire un autre une autre fois. PS : Je suis en cours de rédaction de mon récit de voyage avec de nombreuses photos, visible à l'adresse suivante : encargodefosadubai.blogspot.fr [-]
- voir ce voyage
cargos 04/05/2016 Pas de notes
Voyage en cargo vers l’Irlande
Voyage conforme à nos espérences. L'équipage adorable et le capitaine qui, malgré notre anglais...[+]
Voyage conforme à nos espérences. L'équipage adorable et le capitaine qui, malgré notre anglais plus qu'approximatif, s'est souvent transformé en guide touristique lorsque nous étions dans la timonerie. Nous y avons d'ailleurs passé beaucoup de temps. Petit bémol lorsque nous avons attendu un taxi, pour nous rendre à Dublin, et qui n'est jamais venu, malgré les appels de l'hôtesse du port. Mention très spéciale à notre "cook", un personnage très haut en couleurs ! [-]
- voir ce voyage
cargos 16/04/2016 Pas de notes
Voyage en cargo vers Saint Martin
Voyage en cargo vers Saint Martin
Février 2016. A bord du C.C.Cayenne. Voyage en cargo, 2eme ! Après Fos, Malte, Suez, Mer Roug...[+]
Février 2016. A bord du C.C.Cayenne. Voyage en cargo, 2eme ! Après Fos, Malte, Suez, Mer Rouge et Oman, cap sur l'Atlantique, les Antilles. Une envie d'océan, l'hiver. Départ du Havre, dans la nuit. Une tempête s'annonce au sud de l'Angleterre. Sur la passerelle, l'heure est à la manoeuvre. Des sourires silencieux m'accueillent. Quitter un port est toujours un instant rare. Au large, la mer moutonne. Première gerbe d'écume à l'étrave. Changement de cap. Contourner la Bretagne. Le roulis s'installe, déterminé, mais imperturbable le navire avance. Le rail d'Ouessant tient ses promesses. Cargos, tankers, rouliers, ferries, de la compagnie pour quelques heures encore. Puis le ciel se découvre, l'océan se fait plus grand, l'horizon nous entoure. Sur les cartes, on suit la route. On imagine, Espagne, Portugal, Gibraltar, Maroc, Mauritanie. De la brume, surgissent les Açores. Sur le pont arrière, un barbecue se prépare. Instants joyeux où marins, officiers, passagers, échangent, trinquent et font connaissance. Au matin, l'océan se fait plus profond, les bleus plus changeants, le soleil plus brulant. A 18 noeuds, on s'avance vers l'été. Sur les radars, au nord la tempête se développe. Elle nous aura juste caressés. Le voyage se fait calme, serein. Le roulis berce nos rêves de lointain. Goûter les heures, les lumières et ce rien du temps qui file et s'estompe dans le sillage. Merci à tout l'équipage, à l'image de son Capitaine, Valentin, disponible et souriant. Merci à « Mer et Voyages » qui facilitent nos rêves. Un voyage en cargo est, à lui seul, un bon motif de voyage. [-]
- voir ce voyage
cargos 03/03/2016 Pas de notes
Voyage en cargo vers l’Irlande
Voyage du 19 au 25 janvier 2016 Je remercie toute l'équipe Mer et voyage en particulier Sophie po...[+]
Voyage du 19 au 25 janvier 2016 Je remercie toute l'équipe Mer et voyage en particulier Sophie pour son organisation et sa disponibilité. C'était une grande première pour moi . Un équipage sympathique avec l'autorisation du Commandant de me rendre partout à tout moment (en particulier sur la passerelle) en respectant bien sur les consignes de sécurité m'a permis de faire un voyage agréable et très instructif pour qui veut découvrir ces métiers de marins et la vie des ports à conteneurs qui ne s'arrête jamais.De plus très beau temps pour la saison. Je garderai un super souvenir de cette expérience. [-]
- voir ce voyage
cargos 16/02/2016 Pas de notes
Voyage à Malte, forfait tout inclus
J'ai eu la chance de faire la traversée Le Havre-Malte en début d'année sur le Marco Polo, l'un d...[+]
J'ai eu la chance de faire la traversée Le Havre-Malte en début d'année sur le Marco Polo, l'un des plus gros porte-containers en service. C'est impressionnant de voir des 15000 ou 20000 tonnes se faire secouer au large du Golfe de Gascogne, alors que l'on ne ressent quasiment rien sur la grosse bête, et que c'est la vidéo qui montre que finalement, on roulait bien. La cabine d'angle est superbe, un vrai 4*, les aménagements intérieurs, coursives, ascenseur, de premier ordre. Les horaires de repas sont certes monastiques, et les officiers étant croates, j'ai découvert la cuisine d'Europe Centrale. Mais le serveur au mess était particulièrement attentionné, et les petits déjeuners mettaient en forme pour la journée. J'avais emporté beaucoup de lecture, mais finalement, la passerelle et les ailerons de passerelle étant en accès libre, j'y ai passé mes journées, jumelles d'une main, appareil photo de l'autre, suivant d'assez prêt tout le travail de navigation des officiers de quart. Seul regret, les contraintes de navigation, et surtout d'escale, ont fait que le départ a été retardé de quelques jours - maintenant, je connais bien Le Havre - et le séjour à Malte réduit à une journée. Mais ce n'était pas mon objectif. Je voulais être sur que je passerai avec plaisir d'un Sangria de 7,60m à un cargo de presque 400m. Je suis convaincu, et je recommande ce type de trajet pour une initiation. Prochain objectif, trois semaines en mer. [-]
- voir ce voyage
cargos 15/02/2016 Pas de notes
Voyage en cargo vers La Guadeloupe
15 jours à bord du Fort St Georges, 1ère expérience, 1ère traversée de l'Atlantique 341H à bo...[+]
15 jours à bord du Fort St Georges, 1ère expérience, 1ère traversée de l'Atlantique 341H à bord. Un voyage qui ne laisse pas indifférent, qui fait appel à des ressources souvent enfouies, celles dont on ne sert pas à terre, dans un milieu confiné tout est différent, au cœur d'une tempête encore plus... Avoir du temps pour soi est un vrai luxe, être rythmé par la météo d'un côté ou encore l'heure des repas, laisse beaucoup de temps de repos, d'oisiveté... les escapades à l'avant du bateau, les immenses couchers soleil sur l'Atlantique, le ballet des grues si fascinant, observer la mer, les écrans radars, la visite de la salle des machines, le barbecue de nuit en tee-shirt... resteront parmi les temps forts du voyage ! Je repartirai un jour, c'est sûr... Merci à l'équipage, sympathique et toujours disponible. Merci Adrian pour toutes les conversations si passionnantes... Merci Mer & voyages, agence spécialisée qui nous permet de vivre au cœur de la Marine marchande. Béatrice, Janvier 2016 [-]
- voir ce voyage
cargos 23/01/2016 Pas de notes
Voyage en cargo vers Oman (Pavillon Français)
Très beau voyage, Très bon accueil de tout l'Equipage, Excellente cuisine. Merci au Commandant Ma...[+]
Très beau voyage, Très bon accueil de tout l'Equipage, Excellente cuisine. Merci au Commandant Marie Caroline Guillou pour son professionnalisme, sa compétence et le choix judicieux des routes de navigation en particulier dans le Golfe d'Aden qui a assuré le confort et la sécurité de cette traversée. [-]
- voir ce voyage
cargos 02/01/2016 5
Voyage en cargo vers le Bénin
Voyage en cargo vers le Bénin
En voyage, les déplacements font partie intégrante du voyage. Amoureux des longs voyages en train,...[+]
En voyage, les déplacements font partie intégrante du voyage. Amoureux des longs voyages en train, quoi de plus naturel donc de tenter l'expérience d'un voyage par les mers pour me rendre en Afrique de l'Ouest. N'étant pas vraiment compatible avec les croisières dont l'objet semble être de faire oublier au voyageur qu'il vogue sur les mers, le cargo semblait une évidence. Pour cette première expérience, je craignais que passée la première semaine, le temps semble s'étirer un peu trop, mais il n'en fut rien. Pas une journée, pas une minute, pas une seconde je ne me suis ennuyé à bord. Chacune des 14 journées passées à bord du Grande Lagos fut l'occasion de faire un peu mieux connaissance avec ce navire, avec son équipage et avec la mer. L'équipage, italien et philippin saura, par sa disponibilité et sa bienveillance, se rendre attachant. Le cuisinier italien, digne d'un grand chef, fera le reste. La traversée commencera à Anvers par un temps bas et gris de mer du Nord avant de glisser progressivement vers le sud, le soleil, la chaleur. Une houle de 2-3 m nous berce jusqu'à Ouessant avant de laisser place à une mer on ne peut plus sage. L'avion avec ses airs de téléportation semblerait presque vulgaire comparé à cette lente glissade sur les mers. S'insinuer discrètement pour arriver au Bénin discrètement, par la petite porte. Passé la découverte des premiers jours, une certaine routine s'installe à bord. Une routine rythmée par les repas, mes visites pour ainsi dire quotidiennes à la passerelle de navigation et ces moments de flânerie sur le pont supérieur du roulier. Une routine qui laisse le temps de déconnecter un peu du monde, de se sentir loin de tout, hors du temps. C'est également l'occasion de lire, de penser et d'écrire. Après une escale d'une journée à Abidjan où le Lego géant du chargement et du déchargement se met à nouveau en branle, l'arrivée à Cotonou laisse une unique question. À quand le prochain départ ? [-]
- voir ce voyage
cargos 27/12/2015 Pas de notes
Voyage en cargo vers l’Irlande
Voyage en cargo vers l’Irlande
Au départ de Rotterdam pour l'Irlande aller retour,20 octobre 2015, tres bonne organisation de Mer...[+]
Au départ de Rotterdam pour l'Irlande aller retour,20 octobre 2015, tres bonne organisation de Mer et Voyages,taxi m'amenant au quai du Samskip Express. Equipage tres sympatique,possibilité pour qui s'interesse au navire de visiter la totalité du batiment de la passerelle aux machines.Durant toute la navigation,y compris lors des manoeuvres portuaires,tres bien accepté en passerelle et sur les ailerons.Cabine trés confortable, restauration tres convenable ( pour un navire de travail).. Escales un peu courtes mais grace à l'Equipage,pas de perte de temps,ils contactent un taxi et hop...virée en ville. Je garderai un trés bon souvenir de cette expérience sur un porte containers de taille "humaine".Merci à Mer et Voyages ainsi qu'à l'Equipage du Samskip Express. [-]
- voir ce voyage
cargos 27/12/2015 5
voir tous les témoignages