AFFINER VOTRE RECHERCHE
AFFINER VOTRE RECHERCHE
fermer
282 résultats

Boucle en cargo vers la Finlande

REF 8209 8 jours | Départ hebdomadaire A partir de 1030 € / pers
Transmettre à un ami Télécharger
selectionner demander un devis
Anvers (Belgique), Hamina (Finlande), Hanko (Finlande), Rauma (Finlande), Anvers (Belgique)

Tarifs

Cabine double 1030 € Demander un devis
Cabine double à usage individuel 1160 € Demander un devis

Infos budget

Il convient de prévoir les taxes et frais suivant pour calculer le prix total de votre voyage
  • Les frais de dossier s'élèvent à 67 €


Ce prix comprend

Tarif TTC par personne, en pension complète

Ce prix ne comprend pas

- Les frais de dossier
- les frais de banques éventuels
- les assurances (obligatoires)
- Les acheminements
Tarifs sujets à modification, se renseigner
6 imagesimageimageimageimageimage
Commentaire de Sand.rions
Publié le 05/11/2018Pas de notes
Boucle effectuée sur le Trica, du 5 au 13 octobre 2018.

Mon récit s'apparenterait aux témoignages qui figurent déjà sur cette page. Loin de moi l'idée de détailler ce merveilleux voyage ! Allez-y les yeux fermés ! Vivez quelques jours au rythme de la marine marchande ! Sachez que l'accueil en tant que passager est chaleureux. Je rêvais de découvrir ce monde et ce mode de transport et j'ai été comblée. Pour une novice telle que moi, cette boucle était idéale : une durée à la fois relativement courte mais avec des moments de pleine mer pour savourer l'immensité et le calme, et trois escales (Hanko- Rauma et de nouveau Hanko) pour découvrir aussi un petit bout de Finlande, tout en observant le ballet incessant des grues et camions déchargeant et rechargeant le cargo. L'équipage, notamment le cuisinier et les officiers, se sont montrés très accessibles. Ils évoquent volontiers leur vie à bord et sont prompts à échanger. En bref, je suis heureuse de cette expérience et prête à repartir à la première occasion ! :-)

Juste une précision pratique pour embarquer : dans la mesure où il faut désormais passer par le bureau d'immigration du port d'Anvers, situé à l'opposé du quai de la compagnie du Trica (Transfennica), il est inutile, voire plus long et plus onéreux, de passer par Beveren pour prendre un taxi si vous êtes déjà au centre d'Anvers. Les frais de taxi s'élèvent à environ 70€ par trajet.

Commentaire de Delphine
Publié le 30/09/20185
Ceci est la moyenne des notes ci-desssous
Contact avec l'agent maritime : 5/5
Accueil de l'équipage : 5/5
Etat du navire : 5/5
Etat et entretien des cabines : 5/5
Qualité des repas : 5/5
Qualité de l'information reçue avant le voyage : 4/5
Ce voyage a t-il tenu toutes ses promesses ? : 5/5

Cette boucle, quoiqu'un peu différente qu'annoncée sur le papier, a été un enchantement!
L'équipage a été très accueillant, les cuisiniers aux petits soins, les cabines confortables...
Nous étions 2 passagers sur toute la boucle, et même si nous avions un espace qui nous était réservé pour les loisirs et les repas (distincts de ceux de l'équipage), nous avons pu profiter très souvent de l'accès au pont et discuter ainsi avec les uns et les autres. Nous avons également eu la chance de "visiter" le cargo lui-même, et de mieux comprendre son fonctionnement.
Les 2 escales à Rauma et Hanko ont été très sympathiques : Hanko est une toute petite ville avec un joli littoral, et les maisons en bois de Rauma, classées au patrimoine mondial de l'Unesco, sont très belles.
Le port d'Anvers quant à lui est immense et impressionnant : il faut absolument prendre un taxi pour s'y rendre, ce qui est très onéreux! A prévoir dans son budget donc.
Lire, écrire, et contempler la mer, ses cargos et ses éoliennes...un rêve éveillé!
6 imagesimageimageimageimageimage
Commentaire de Rudi.02
Publié le 26/09/20184
Ceci est la moyenne des notes ci-desssous
Contact avec l'agent maritime : 5/5
Accueil de l'équipage : 4/5
Etat du navire : 5/5
Etat et entretien des cabines : 4/5
Qualité des repas : 4/5
Qualité de l'information reçue avant le voyage : 4/5
Ce voyage a t-il tenu toutes ses promesses ? : 4/5

Le vendredi 14 septembre 2018 en fin de soirée, nous partons depuis Anvers (Antwerpen) pour un voyage jusqu’en Finlande avec arrêts à Hanko et à Rauma, puis retour. Le bateau est le Timca, qui transporte des containers sur le pont et diverses marchandises et véhicules en soute.
La sortie du port d’Anvers et la descente de l’Escaut (la Schelde) est intéressante à plus d’un titre. Par exemple par le passage d’écluses et de ponts relevés. Ensuite c’est un trajet sur la mer du Nord.
L’autre point fort est le passage du canal de Kiel, après un bout de trajet sur l’Elbe. Le canal de Kiel relie la mer du Nord à la mer Baltique. Il est long d’environ 90 kms, avec une écluse en entrée, puis une autre en sortie. Le canal, en grande partie creusé par l’homme, est étroit et assez peu profond, la vitesse est limitée à quelques 5 nœuds marins. Pour le croisement des navires, des places d’évitement sont prévues. Selon l’un des pilotes qui est monté à bord, c’est par ce canal que transitent le plus de bateaux au monde (en termes de nombre de bateaux et non de tonnages). La longueur, la largeur et le tirant d’eau sont limités et les grands navires ne peuvent pas l’emprunter. Ce passage permet cependant d’éviter un détour par le nord du Danemark d’une distance d’environ 250 miles marins, selon un des pilotes du bateau.
Très intéressants aussi furent les arrêts à Hanko (quelques heures) et à Rauma (une demi-journée) où ont lieu des opérations de déchargement et chargement. Le port est chaque fois près de la ville, ce qui nous a laissé assez de temps pour nous rendre à pied au centre (quelques kilomètres). Hanko est une petite ville, reconnue comme lieu de vacances en été, alors que Rauma est inscrite au patrimoine de l’Unesco pour son ancien quartier, tout en maisons de bois.
Au retour, sur la Baltique nous sommes secoués par une petite tempête (vent de force 8). Nous empruntons de nouveau le même chemin et le canal de Kiel que nous passons à petite vitesse et de nuit. Retour sur Anvers par l’Escaut aussi de nuit.
Le bateau est sous pavillon hollandais, les officiers d’origine néerlandaise (capitaine), russe et estonienne. L’anglais est la langue de communication. L’accès au poste de pilotage (bridge) a été possible en tout temps, en respectant la discrétion de rigueur.
En résumé, un voyage passionnant.
Avec beaucoup de point forts, tels que entrées/sorties des ports, canaux et écluses, navigation assez proche des terres, plusieurs accostages, visite possible des villes portuaires.
Il me semble utile de préciser que depuis 2017, les autorités portuaires belges obligent de s’annoncer à la police du port, avant d’embarquer et après le débarquement. Le bureau de la police se trouve au milieu du port, très loin du lieu d’embarquement/débarquement, ce qui implique un grand trajet. Le port d’Anvers étant très vaste, il faut compter quelques 80 euros de taxi par trajet, seul moyen d’accès. Bien qu’en Belgique, la propension de nos chers amis flamands à parler l’anglais, plutôt que le français a été une surprise.
4 imagesimageimageimage
Commentaire de 2 néophytes
Publié le 13/09/2018Pas de notes
D'Anvers à Anvers via Hanko et Rauma du 24/08 au 01/09/2018.

Le 24 août nous allons en train à Beveren Waas, dans la banlieue d'Anvers et appelons le taxi conseillé par la compagnie.
Le Kraftca est un RO-RO Cargo de 205 m de long, 25,8 m de large, 7 m de tirant d'eau (vitesse moyenne:19 noeuds)
Le «cook» nous prend en charge.
Nous observons le chargement des containers.
Le capitaine nous appellera à chaque manoeuvre intéressante.

Le 25: Le bateau emprunte le canal de Kiel, qui permet de passer de la mer du nord à la mer baltique.

Nos escales seront successivement Hanko, au sud de la Finlande puis Rauma, avec son quartier de maisons en bois classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, puis retour à Hanko.

Le 30: Nous apercevons le pont de l' Oresund reliant Copenhague au Danemark à Malmö en Suède à la suite d'un tunnel sous la mer.

Le 31: Au large du Danemark. Plateformes pétrolières. Trafic maritime intense.

01/09/2018 : Arrivée à Anvers. Remerciements au capitaine, à l'équipage et au cook qui nous ont accueillis chaleureusement. Beau voyage, très intéressant, dans de bonnes conditions (en particulier une excellente cuisine).


Merci à Mer et Voyages pour l'organisation et le suivi attentif.
5 imagesimageimageimageimage
Commentaire de les bourhis
Publié le 22/07/20185
Ceci est la moyenne des notes ci-desssous
Contact avec l'agent maritime : 5/5
Accueil de l'équipage : 4/5
Etat du navire : 5/5
Etat et entretien des cabines : 5/5
Qualité des repas : 5/5
Qualité de l'information reçue avant le voyage : 5/5
Ce voyage a t-il tenu toutes ses promesses ? : 5/5

Tout d'abords c'est notre fils qui nous a trouvé de voyage. Nous avions besoin de repos, d'être sur la mer et d'être ensemble . Voilà LA solution.
Notre fils a 15 ans et souhaite faire marine marchande.

Nous avons choisi ce séjour pour plusieurs raisons :
- une boucle Anvers Hamco, Rauma, Hamco
- les jeunes de 15 ans étaient acceptées
- la Finlande .

Le message précédent est tout à fait exacte.

Nous sommes allés à Anvers en voiture et nous sommes arrivés une journée avant car l'embarquement était entre 11h et 12h . Les horaires sont bien entendu dépendant de l'arrivée du bateau et du départ. Anvers est une très belle ville qui mérite son détour et de séjourner. Aucun soucis pour garer sa voiture en ville, de nombreux parking dans la ville et le long des quais .
1 er mission du vendredi était de trouver l'immigration . Avec le plan mais surtout l'adresse et un google map on trouve facilement, il faut 15 minutes du centre ville . A l'immigration nous donnons le nom du Bateau TIMCA et là nous avons la chance de trouver le chef mécanicien qui va embarquer. Il nous propose de nous accompagner et surtout nous explique que nous pouvons laisser la voiture à côté du bateau. Ouf de soulagement car nous ne savions pas où laisser notre voiture pour une semaine et comment trouver le bateau .
Le port de Anvers est TRES grand. Nous arrivons dans la parti fermé du port, et nous découvrons THE SHIP en anglais . Imposant , beau avec sa couleur blanche , les philippins qui peignent dans une nacelle et le balais des engins . Le chargement a commencé . Sur le côté il y a un parking , où nous avons effectivement déposé notre voiture sans aucun problème. Des voitures étaient aussi là pour l'embarquement.
Ensuite nous sommes rentrés dans le bateau et avons rencontré le 1 et 3 eme officier ( Neerlandais). Ils nous ont montré notre cabine. Tout à fait conforme au message précédent . Confortable et propre. Comme nous étions 3 et nous avions 2 cabines. Dans le lit du dessus , nous pouvions voir la mer , les couchés de soleil, le bateaux , les chenaux ....
Ensuite nous avons rencontrons le chef cuisinier ( un cap verdien qui vivait à Paris) et son aide cuisinier .
Les seules contraintes les repas : 7h30, 12h et 17h30. Très bonne cuisine et copieux .
Avec nous, deux chauffeurs russes qui se sont arrêtés à Hamco. Et deux Belges qui ont partagés ce super voyage avec nous. Le comble : coupe du monde avec France Belgique en mer !!!!! . A bords nous avions un stagiaire neerlandais de 16 ans qui souhaitait faire marine marchande et pour valider son choix, l'école lui a proposé de faire un stage de découverte .
Nous avons découvert le bateau et l'équipage au fur et à mesure en posant des questions. La passerelle était ouverte 24h24 . Il y règne une sérénité, une concentration , une atmosphère . Au cours du voyage , nous avons visité les salles des machines, l'avant du bateau....Nous avons fait un sauna. Il y a aussi une salle de sport.
Les temps fort du voyage : la sortie et l'entrée du chenal du port de Anvers, la mer du nord avec 4 m de creux, le passage le long du Danemark, les iles en Finlande , les accostages, le balai des containers, les lectures , les discussions, les longs moments à la passerelle, les ports Hamco et Rauma, etc ...
En finlande, nous sommes partis à terre . Hamco, la petite ville est toute proche . Il y a un jolie port de plaisance avec de nombreux restaurants. Rauma c'était un peu loin à pieds. Le 1 er officier nous a proposé sa voiture. L'office de tourisme est très compétent et disponible. Rauma est la 3ème ville finlandaise la plus ancienne.
En Finlande tout le monde parle anglais .
Vous pouvez aussi embarquer votre voiture ( moyennant cout) et descendre à Rauma pour rejoindre Hamco. Où prendre le bateau suivant et rester en Finlande.
Un voyage ressourçant , pleins de sérénité ....
Merci à tout l'équipage pour cet accueil et leurs disponibilités
Et merci à mer et voyage sans qui se voyage n'existerai pas .
Commentaire de Tom
Publié le 11/04/20185
Ceci est la moyenne des notes ci-desssous
Contact avec l'agent maritime : 5/5
Accueil de l'équipage : 5/5
Etat du navire : 5/5
Etat et entretien des cabines : 5/5
Qualité des repas : 4/5
Qualité de l'information reçue avant le voyage : 5/5
Ce voyage a t-il tenu toutes ses promesses ? : 5/5

Alors voilà, j'ai réalisé un de mes rêves les plus anciens: faire une croisière en cargo. Première expérience, une boucle au départ de Anvers, direction la Finlande : Hanko puis Rauma, et retour à Anvers.
La navire, une magnifique CON-RO, la belle MV Pulpca, battant pavillon néerlandais. Les anglais ont donné un genre aux navire, le féminin. Pulpa est magnifique. Conçue spécifiquement pour ce type de mer, souvent recouverte de glace, parfois tumultueuse, Pulpca est aussi manoeuvrable qu'un ferry.
Le chief cook, qui a la qualité d'intendant pour les passagers, me laisse choisir ma cabine. Je suis le seul passager. Lit superposé, table/bureau, frigo, rangements, salle d'eau et toilettes. C'est simple mais il n'y a rien à redire. Règles de vie à bord: petit déjeuner à 7h30, midi à 11h30 et repas du soir à 17h30.
Plus tard je rencontre le capitaine; petit homme Néerlandais, chemise à carreaux, avec derrière lui 38 ans de mer. Il m'invite à assister au départ et à la sortie du port d'Anvers à 21h. Je resterai à ses côtés sur la passerelle jusqu'à 3h30. Le rêve d'enfant, être tout en haut, devient réalité.
J'aurai accès 24/7 à la passerelle. Une routine s'établit, entre moments d'isolements choisis, pour lire, contempler, respirer, écrire, et moments avec l'équipage.
Les officiers sont Estoniens et Russes, les marins Philippins. Petit à petit, les discussions s'engagent, timidement, je découvre l'univers de ces hommes de la mer. Ils sont curieux, un passager, c'est pas commun. Ils m"interrogent, "pourquoi tu fais ce voyage?", on rit, on échange.
La nuit, le capitaine me livre ses expériences, les mers du monde, les tempêtes, les pirates, les narco-trafiquants... J'aime observer son commandement, sa rigueur. Et surtout, sa passion.
Le log book avec ses phrases rédigées au stylo arborent une sorte de magie qui me fascine : "easy moving vessel", "restricted visibility expected, > 1nm = call captain", "look out on duty until further notice", "sea: slight",etc. J'aime regarder cette cohabitation de haute technologie, ces instruments ultramodernes et ces outils papier, ce compas en laiton. Un officier prendra même le temps de m'expliquer comment positionner le navire sur la carte.
J'aime observer la concentration qui règne la nuit sur la passerelle. Les mécanismes, les lookouts, c'est passionnant. Il y règne une atmosphère singulière, pleine de sérénité et de concentration. Du silence, si ce n'est la machine à café ou la bouilloire, les alarmes des veilles automatiques, des messages radios. Dehors, les étoiles éclairent la mer. La nuit est magnifique. Qu'elle soit calme ou agitée, la mer est belle.
Deux jours de tempête en mer du nord, des creux de 5 à 8 mètres. Pulpca m'impressionne. Elle bouge... beaucoup. Cela me plait. On évite le canal de Kiel trop embouteillé et faisons le tour par la Great Belt. La liaison du Grand Belt nous surplombe. Ce pont de 18 km de long. J'observe avec émotion les officiers et marins immortalisant leur premier passage sous l'ouvrage. Le coucher de soleil est magnifique derrière ce grand pont.
La route se poursuit, il fait soleil, mais froid. Il y a de la glace sur les ponts extérieurs, et au fur et à mesure que la Finlande se rapproche, des plaques de glace dans la mer sont visibles. C'est impressionnant. Nos deux escales me permettent de voir un morceau de Finlande, assez désert et froid. Mais la lumière est magnifique, je visite le musée maritime de Rauma. Petit mais sympathique et l'accueil est extraordinaire. Je discute dans le cafés, les gens sont sympas.
Retour sur la belle Pulpca, les officers m'expliquent le chargement. Les calculs, la gravité, les chargements spécifiques... et les dockers, selon les ports. On en rit.
Voyage du retour, à nouveau the Great Belt. Je visite les entrailles de la belle dame. Et j'observe avec admiration l'amour qu'à la Capitaine pour sa belle Pulpca et son équipage.
En route des globicéphales nous saluent. Je suis toujours ému par la faune marine.
De retour à Anvers, c'est ému que je lui dit au revoir à cette belle Pulpca et à ses hommes. Elle a été ma maison, ils ont été mes colocataires. Même sur une si court voyage, j'ai aimé cette proximité. Ces règles de vie. Je ne remercierai sans doute jamais suffisamment le capitaine pour sa passion et son talent, et son équipage pour sa gentillesse. J'ai vécu une semaine de bonheur intense et inoubliable!
Toute ma vie je garderai un souvenir très ému et profond de ce voyage (allongé de deux jours "à cause", ou plutôt "grâce" à la tempête). Je n'ai qu'une envie, repartir, plus longtemps cette fois
NOS GARANTIES :