AFFINER VOTRE RECHERCHE
AFFINER VOTRE RECHERCHE
fermer
279 résultats

Boucle en cargo vers la Finlande

REF 8209 8 jours | 3 départs par mois A partir de 1010 € / pers
Transmettre à un ami Télécharger
selectionner demander un devis
Anvers (Belgique), Hamina (Finlande), Hanko (Finlande), Rauma (Finlande), Anvers (Belgique)

Tarifs

Cabine double 1010 € Demander un devis
Cabine double à usage individuel 1160 € Demander un devis

Infos budget

Il convient de prévoir les taxes et frais suivant pour calculer le prix total de votre voyage
  • Les frais de dossier s'élèvent à 67 €


Ce prix comprend

Tarif TTC par personne, en pension complète

Ce prix ne comprend pas

- Les frais de dossier
- les frais de banques éventuels
- les assurances (obligatoires)
- Les acheminements
Tarifs sujets à modification, se renseigner
Commentaire de Tom
Publié le 11/04/20185
Ceci est la moyenne des notes ci-desssous
Contact avec l'agent maritime : 5/5
Accueil de l'équipage : 5/5
Etat du navire : 5/5
Etat et entretien des cabines : 5/5
Qualité des repas : 4/5
Qualité de l'information reçue avant le voyage : 5/5
Ce voyage a t-il tenu toutes ses promesses ? : 5/5

Alors voilà, j'ai réalisé un de mes rêves les plus anciens: faire une croisière en cargo. Première expérience, une boucle au départ de Anvers, direction la Finlande : Hanko puis Rauma, et retour à Anvers.
La navire, une magnifique CON-RO, la belle MV Pulpca, battant pavillon néerlandais. Les anglais ont donné un genre aux navire, le féminin. Pulpa est magnifique. Conçue spécifiquement pour ce type de mer, souvent recouverte de glace, parfois tumultueuse, Pulpca est aussi manoeuvrable qu'un ferry.
Le chief cook, qui a la qualité d'intendant pour les passagers, me laisse choisir ma cabine. Je suis le seul passager. Lit superposé, table/bureau, frigo, rangements salle d'eau et toilettes. C'est simple mais il n'y a rien à redire. Règles de vie à bord: petit déjeuner à 7h30, midi à 11h30 et repas du soir à 17h30.
Plus tard je rencontre le capitaine; petit homme Néerlandais, chemise à carreaux, avec derrière lui 38 ans de mer. Il m'invite à assister au départ et à la sortie du port d'Anvers à 21h. Je resterai à ses côtés sur la passerelle jusqu'à 3h30. Le rêve d'enfant, être tout en haut, devient réalité.
J'aurai accès 24/7 à la passerelle. Une routine s'établit, entre moments d'isolements choisis, pour lire, contempler, respirer, écrire, et moments avec l'équipage.
Les officiers sont Estoniens et Russes, les marins Philippins. Petit à petit, les discussions s'engagent, timidement, je découvre l'univers de ces hommes de la mer. Ils sont curieux, un passager, c'est pas commun. Ils m"interrogent, "pourquoi tu fais ce voyage?", on rit, on échange.
La nuit, le capitaine me livre ses expériences, les mers du monde, les tempêtes, les pirates, les narco-trafiquants... J'aime observer son commandement, sa rigueur. Et surtout, sa passion.
Le log book avec ses phrases rédigées au stylo arborent une sorte de magie qui me fascine : "easy moving vessel", "restricted visibility expected, > 1nm = call captain", "look out on duty until further notice", "sea: slight",etc. J'aime regarder cette cohabitation de haute technologie, ces instruments ultramodernes et ces outils papier, ce compas en laiton. Un officier prendra même le temps de m'expliquer comment positionner le navire sur la carte.
J'aime observer la concentration qui règne la nuit sur la passerelle. Les mécanismes, les lookouts, c'est passionnant. Il y règne une atmosphère singulière, pleine de sérénité et de concentration. Du silence, si ce n'est la machine à café ou la bouilloire, les alarmes des veilles automatiques, des messages radios. Dehors, les étoiles éclairent la mer. La nuit est magnifique. Qu'elle soit calme ou agitée, la mer est belle.
Deux jours de tempête en mer du nord, des creux de 5 à 8 mètres. Pulpca m'impressionne. Elle bouge... beaucoup. Cela me plait. On évite le canal de Kiel trop embouteillé et faisons le tour par la Great Belt. La liaison du Grand Belt nous surplombe. Ce pont de 18 km de long. J'observe avec émotion les officiers et marins immortalisant leur premier passage sous l'ouvrage. Le coucher de soleil est magnifique derrière ce grand pont.
La route se poursuit, il fait soleil, mais froid. Il y a de la glace sur les ponts extérieurs, et au fur et à mesure que la Finlande se rapproche, des plaques de glace dans la mer sont visibles. C'est impressionnant. Nos deux escales me permettent de voir un morceau de Finlande, assez désert et froid. Mais la lumière est magnifique, je visite le musée maritime de Rauma. Petit mais sympathique et l'accueil est extraordinaire. Je discute dans le cafés, les gens sont sympas.
Retour sur la belle Pulpca, les officers m'expliquent le chargement. Les calculs, la gravité, les chargements spécifiques... et les dockers, selon les ports. On en rit.
Voyage du retour, à nouveau the Great Belt. Je visite les entrailles de la belle dame. Et j'observe avec admiration l'amour qu'à la Capitaine pour sa belle Pulpca et son équipage.
En route des globicéphales nous saluent. Je suis toujours ému par la faune marine.
De retour à Anvers, c'est ému que je lui dit au revoir à cette belle Pulpca et à ses hommes. Elle a été ma maison, ils mes colocataires. Même sur une si court voyage, j'ai aimé cette proximité. Ces règles de vie. Je ne remercierai sans doute jamais suffisamment le capitaine pour sa passion et son talent, et son équipage pour sa gentillesse. J'ai vécu une semaine de bonheur intense et inoubliable!
Toute ma vie je garderai un souvenir très ému et profond de ce voyage (allongé de deux jours "à cause", ou plutôt "grâce" à la tempête). Je n'ai qu'une envie, repartir, plus longtemps cette fois.
NOS GARANTIES :