Bruits de coursive : Edito
Accueil > Bruits de coursive > Edito > Un nouveau site internet, mais pourquoi ?

Un nouveau site internet, mais pourquoi ?

Par frédéric Sauvadet


n’étant pas l’emballage, on pourrait objecter un caprice d’esthète, une frivolité … Un peu, mais pas seulement !

Il est vrai que nous aimons les belles histoires de nos passagers, leurs carnets de voyage, toutes ces belles images qui nous parviennent à travers vos témoignages… Il nous a semblé qu’un nouvel écrin était devenu nécessaire pour y voir clair, pour augmenter le niveau et la qualité de la documentation qu’attendent les candidats au voyage… se nourrir de l’expérience vécue des vieux briscards et loups de mer est riche avant de se lancer soit même dans l’aventure…

Il est vrai également que la technologie virtuelle avance chaque jour à grand pas et rend les navigations sur internet plus fluides, plus intuitives, alors, ne pas vous en faire bénéficier serait contraire à l’esprit de la maison : le service et la convivialité avant tout ! Et puis nous avons eu la chance de travailler avec un certain François Vannière qui a dessiné ce site pour vous… Quelle patte !

Enfin pour ne rien vous cacher, il y a ce formidable pas technologique que nous avons effectué côté gestion des dossiers (la partie cachée de ce nouveau système), qui permet d’augmenter le confort de travail de notre équipe, de limiter le risque d’erreur à sa portion congrue… Ainsi Sophie, Alice et Edmée seront elles plus disponibles pour vous, libérées de charges techniques par l’utilisation d’un outil de gestion mieux pensé…

Voilà, je tiens à remercier toute l’équipe pour sa patience, changer de système n’est pas une sinécure, remercier également Adrien, stagiaire émérite en master tourisme qui a prêté sa compétence à Mer et Voyages pendant 6 mois, François Vannière cité plus haut, Julien , Yann et Antoine d’Oxygène Conseil pour la réalisation de ce site et de l’outil de gestion.

D’avance je prie nos valeureux clients qui subiront les petits buggs inhérents à tout changement de technologie, de nous excuser !