Bruits de coursive : Portraits d'artistes
Accueil > Bruits de coursive > Portraits d'artistes > Anthony Deperraz

Partir. Quitter un temps l’agitation parisienne. Laisser derrière soi le quotidien, la foule, le vacarme. Effacer les immeubles et laisser apparaître l’horizon. Troquer le bruit de la foule par celui des mouettes et de la houle sur la coque. Les voitures infinies deviennent des bateaux épars, bercés par les vagues. Ici la mer commande, et l’Homme se tait. Elle nous dira quand rester au port, quand partir, décidera de nos jours calmes et de nos nuits cauchemardesques. Les repères du quotidien et de la vie terrestre ne sont plus. Pas de superflu à bord, tout a son utilité. Un nouveau monde, codifié, à réapprendre.

 

voir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporamavoir le diaporama Anthony DEPERRAZ est photographe depuis quelques années maintenant. Rares sont les moments où il n’a pas son appareil photo à ses côtés. L’incroyable peut surgir à tous les coins de rues, et même de ce qui semble anodin. Et si nous n’avons parfois pas le temps de discerner l’extraordinaire dans notre quotidien, une photographie permettra peut-être aux yeux trop pressés de s’y attarder, et de le remarquer. Il revient sur ce qui l’a décidé à emmener son appareil en mer :

« L’année de mes 30 ans j’ai décidé de m’engager dans une aventure qui ne me ressemble pas, histoire de tester mes limites. Et les jalons que j’avais disposés en limites étaient en fait des points de départs. Je repartirai en mer, pour un voyage plus long. Et bien avant mes 40 ans. »