Les points forts
Une croisière inédite à bord d’un navire de petite taille
Découverte de sites mythiques : La Iakoutie, la Sibérie, la Léna
Le passage du cercle polaire
Rencontre avec les populations evenk et iakoute
Autres points forts
Départ unique : 
  • 21/07/2020
Autres voyages avec la compagnie Rivages du Monde
Autres voyages avec la compagnie Rivages du Monde

Sibérie : Expédition sur la Léna

15 jours | A partir de 4960 €

Croisière francophone !

Prenant sa source dans les montagnes du Baïkal, la Léna coule sur 4 400 km jusqu’à l’océan Arctique. Le grand fleuve se fraye une voie au travers des paysages époustouflants de toundra et de montagnes totalement vierges de civilisation, jalonnés d’une flore et d’une faune exceptionnelles. De Iakoutsk, la capitale de la Iakoutie, vous naviguerez jusqu’à Tiksi sur la mer de Laptev au-delà du cercle polaire à la rencontre d’une culture nomade et reculée.





JOUR 1 : PARIS / MOSCOU (Russie) / IAKOUTSK


Départ en direction de Moscou. Correspondance pour Iakoutsk. Nuit en vol.

JOUR 2 : IAKOUTSK


Arrivée le matin à Iakoutsk via Moscou. Transfert au port et embarquement à bord du M/S Mikhaïl Svetlov. Installation à bord et départ pour la découverte de Iakoutsk, la capitale de la Iakoutie. Visite du site de « permafrost » qui renferme une exposition de sculptures de glace exposées dans la cavité d’une colline aux alentours de la ville. Retour au bateau et début de la navigation en fin d’après-midi.

JOUR 3 : LES PILIERS DE LA LÉNA


Les formations géologiques connues sous le nom de Piliers de la Léna fascinent les voyageurs en Iakoutie depuis le XVII e siècle. À environ 140 km en amont de Iakoutsk, la roche des falaises s’est érodée pour laisser place à des formes spécifiques de couleur brun-rougeâtre. Ces colonnes abruptes sont constituées de calcaire entouré de roches plus tendres qui se sont érodées durant notre millénaire. Aujourd’hui, ces formations ressemblent à des créatures bigarrées imposantes sous forme de piliers et de colonnes atteignant plus de 150 m de haut. Les piliers de la Lena s’étendent le long du fleuve sur environ 80 km. Après avoir passé ce défilé naturel exceptionnel, cocktail de bienvenue en présence du Commandant.

JOUR 4 : CONFLUENCE DE LA RIVIÈRE / BUOTAMA


En matinée, le M/S Mikhaïl Svetlov accostera au confluent de la rivière Buotana, l’un des affluents de la Léna. C’est dans cette région que vivaient, il y a 40 à 30 000 ans, des chasseurs primitifs de mammouths et de bisons. En 2006, 19 premiers bisons ont été importés du Canada et réintroduits dans la région, dans le cadre d’un projet mondial visant à rétablir les espèces disparues dans leur habitat naturel. Aujourd’hui, environ 90 bisons vivent à l’état sauvage dans le seul parc à bisons de Russie. Des guides animaliers feront leur maximum pour essayer d’approcher les bisons près de la barrière de l’enclos du parc afin que vous puissiez les observer.

JOUR 5 : NAVIGATION


Au fur et à mesure de la traversée de la plaine de Iakoutie centrale s’ouvrent de vastes étendues d’une nature encore intacte. Passage par les confluents des deux plus grands affluents de la Léna – l’Aldan et la Viliouï – avant d’apercevoir les cimes des monts Verkhoïansk.

JOUR 6 : JIGANSK


Peu après la traversée du cercle polaire arctique, débarquement à Jigansk, une petite bourgade d’un peu plus de 3 000 habitants. Jigansk, qui signifie en langue indigène « résident des basses terres », possède une
forteresse fondée en 1632. À votre arrivée, un petit groupe de villageois vous accueil-lera par des danses traditionnelles avant d’effectuer une promenade dans la ville pour découvrir les ruelles ainsi que le musée ethnographique local.

JOUR 7 : KYUSYUR


La petite colonie de Kyusyur a été fondée lorsque les peuples autochtones, les Evenk et Iakoute, ont abandonné leur mode de vie nomade pour se sédentariser. On y pratique l’élevage, la pêche et la chasse au renne. L’histoire de Kyusyur et de la région est également liée au sort tragique de dizaines de milliers de personnes déportées sous le régime de Staline, qui devaient travailler dans les usines de traitement du poisson. L’arrivée du M/S Mikhaïl Svetlov dans ces régions coupées du monde est toujours un évènement pour les habitants qui auront à cœur de vous présenter un spectacle de chants et de danses représentatif de leur culture autochtone.

JOUR 8 : TIKSI


Pendant la nuit, navigation jusqu’à l’île de Stolb qui marque l’entrée du grand delta du fleuve Léna. Si les conditions météorologiques le permettent, navigation à travers le delta jusqu’à la ville de Tiksi, la porte maritime de la République de Iakoutie. La ville de Tiksi est apparue sur la carte au milieu des années 1930 lorsque les navires soviétiques se rendaient régulièrement dans la région. Le port de Tiksi n’est ouvert à la navigation que 2 mois et demi par an, et en hiver, le so-leil ne se lève jamais du 19 novembre au 21 janvier, alors qu’en été, le soleil ne se couche jamais du 11 mai au 31 juillet. Tiksi était une ville prospère à l’époque soviétique, mais elle a malheureusement décliné depuis la fin de l’URSS et ne compte plus que 5 000 habitants. Visite de la ville et de son musée, qui expose des peintures d’artistes locaux et retrace l’histoire des premiers explorateurs de la région.

JOUR 9 : LE DELTA ET L’ARC DE LA LÉNA


Avant de se jeter dans la mer de Laptev et l’océan Arctique, la Léna forme un immense delta et se divise en plusieurs bras. Le plus grand d’entre eux est le bras Trofimov, qui représente 70 % du débit de la Léna dans la mer, suivi du bras Bykov et de celui d’Olenek. Le canal Bykov, long de 106 km, relie la Léna au principal port maritime de la région, Tiksi. Cette région qui constitue une réserve naturelle protégée est entourée de toundra arctique. À la sortie du delta, le M/S Mikhaïl Svetlov s’engagera dans l’arc de la Léna. Le fleuve, dont la largeur se rétrécit alors, est bordé de falaises abruptes.

JOUR 10 : SIKTYAKH


Siktyakh est un petit village d’environ 300 habitants, fondé il y a trois siècles par les émissaires de Catherine la Grande qui collectaient les « yasak » – les impôts payés en fourrures par les indigènes. Une église orthodoxe abandonnée constitue un vestige de cette époque.

JOUR 11 : DEUXIÈME PASSAGE DU CERCLE POLAIRE


Journée de navigation en remontant le fleuve vers le sud. Lors du passage du cercle polaire annoncé sur la berge par un panneau symbolique, une petite cérémonie sera organisée à bord afin de marquer cette expérience en plein cœur de la Sibérie.

JOUR 12 : NAVIGATION À TRAVERS LA REGION DES 40 ÎLES


Le « Pays des 40 îles » crée une frontière naturelle entre le district de Zhigansk et la rivière Viliouï. Les paysages parsemés de multiples îlots défilent au gré de la navigation.

JOUR 13 : NAVIGATION ET ARRÊT NATURE


Au gré de la navigation, un arrêt sera organisé sur la berge et les villageois vous réserveront un accueil inoubliable.

JOUR 14 : SOTTINTSY


Visite du musée en plein air de Sottintsy. Il est situé à l’emplacement de la première colonie fortifiée fondée par les Cosaques russes, qui allait ensuite devenir Iakoutsk. Le musée est un excellent exemple d’architecture ancienne en bois de style traditionnel russe et de Iakoutie. On peut y découvrir une reconstitution de la vie traditionnelle des villageois ainsi que des monuments dédiés à l’orthodoxie russe.

JOUR 15 : IAKOUTSK / MOSCOU / PARIS


Arrivée à Iakoutsk tôt le matin. Après le petit déjeuner, transfert à l’aéroport. Envol à destination de Paris via Moscou.




Nos garanties